facebook

.

.

"Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel" (Jean Jaures/discours à la jeunesse)

"Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel" (Jean Jaures/discours à la jeunesse)

vendredi 30 novembre 2018

Givet : les intolérables graffitis sont (encore) de retour !

un mur pas anodin puisque situé en face de la passerelle menant à l'école De Gaulle

... avec des graffitis que ne devraient pas voir des enfants scolarisés en primaire 

...réalisés par des personnes en manque de culture ou de peinture !

mercredi 28 novembre 2018

Petits portraits des représentants des Gilets jaunes...

Les Gilets jaunes ont décidé de s’organiser afin de pouvoir entamer un dialogue « sérieux et nécessaire » avec le gouvernement. Pour ce faire, ils ont mis en place lundi soir une « délégation » de huit « communicants officiels ». Voilà qui sont ces porte-parole dont la désignation va certainement beaucoup faire parler :  

Thomas Mirallès : 27 ans, courtier à Perpignan / En 2010, il s’était présenté aux municipales sur la liste Union Républicaine pour Canet soutenue par le PS. En 2014, il avait remis cela en étant candidat sur la liste Canet Bleu Marine présentée par le Front National. Aujourd’hui, il affirme que c’était une erreur de jeunesse et qu’il s’est retiré de toute activité politique depuis la défaite de cette liste.

Eric Drouet : 33 ans, chauffeur routier à Melun / C’est l’initiateur de l’évènement du « 17 novembre » puisque c’est lui qui a lancé le premier, le 10 octobre, un appel à bloquer les routes pour protester contre la hausse du prix du carburant. Passionné d’automobiles, il est intervenu sur plusieurs plateaux télés. Il a créé la page Facebook « la France énervée » pour relayer ses messages et a été un des deux initiateurs de l’appel à marcher sur Paris le 24 novembre.

Priscillia Ludosky : 32 ans, auto-entrepreneuse en Seine-et-Marne / Spécialisée dans les cosmétiques bio et l’aromathérapie, c’est elle qui a lancé dès la fin du mois de mai une pétition en ligne « pour une baisse des prix du carburant à la pompe » qui s’approche aujourd’hui du million de signatures.

Marine Charrette-Labadie : 22 ans, serveuse en Corrèze / Originaire d’une petite commune rurale, elle a organisé plusieurs barrages près de Brive-la-Gaillarde. Elle affirme être plutôt de gauche, mais n’a jamais eu d’engagement militant auparavant.

Maxime Nicolle : 31 ans, intérimaire dans les Côte-d’Armor / Particulièrement actif sur les réseaux sociaux, il a l’habitude de tourner des vidéos en selfie qui durent parfois plus d’une heure. Il a été invité sur le plateau de Touche pas à mon poste par Cyril Hanouna et il a vécu un temps dans l’île de la Réunion dont il vante le vivre-ensemble.

Jason Herbert : 25 ans, chargé de communication à la médiathèque d’Angoulême / Ancien blogueur puis collaborateur du site internet de la Charente Libre, cet adhérent de la CFDT est membre du conseil national de la branche journalistes de ce syndicat. C’est aussi l’un des plus jeunes conseillers prud’homaux de France.

Julien Terrier : 31 ans, auto-entrepreneur en Isère / Après un passage à l’armée de l’air et dans le bâtiment, il a créé une société de rénovation et de dépannage au début de l’année 2018. Il est apparu dans le « 12/13 Alpes » (France 3) la veille du 17 novembre en affirmant n’être porté par aucun parti politique ni par aucun syndicat. Il se défend également d’être anti-écologie.

Mathieu Blavier : 22 ans, étudiant dans les Bouches-du-Rhône / Après quelques stages comme technicien de maintenance chez Airbus Helicopters et sur la base aérienne d’Istres,il a participé à une expérience scientifique consistant à rester alité 60 jours pour observer l’effet sur le corps humain d’un séjour en apesanteur. Il suit actuellement des études de droit et gère une société qui produit du jus de pomme en circuit court.

vendredi 23 novembre 2018

Une partie des Ardennes classée en territoire d'industries par le gouvernement

Hier, le Premier ministre Edouard Philippe était au Grand Palais, à Paris, pour l'inauguration de "l’Usine extraordinaire", la grande exposition organisée par les industriels pour redorer l’image du secteur auprès des jeunes. A cette occasion, entouré de pas moins de dix ministres, il a présidé le Conseil national de l’industrie qui a lancé la deuxième phase de la politique industrielle du gouvernement. Une phase qui, après l'approche par filières industrielles, entend développer une approche par les territoires. Il a ainsi dévoilé la liste des 124 territoires d'industries retenus par le gouvernement et qui recevront, à ce titre, des moyens supplémentaires, parmi lesquels figure une partie importante du département des Ardennes...

vendredi 16 novembre 2018

Givet : une affichette insolite dans le centre-ville !




3 remarques :

- Le Carré d'As était une maison de la presse tenue par des propriétaires respectueux des clients
- L'affichette met en avant, non pas les ventes de journaux, mais les gains aux jeux...
- les gains à ces jeux d'argent représentent chaque jour l'équivalent de 2 SMIC mensuels

mercredi 14 novembre 2018

Un poste d'enseignant est à pourvoir en urgence dans la Pointe !


3 précisions :

1) Le poste est à cheval sur 3 établissements : le collège de Vireux-Wallerand, le collège de Givet et le lycée de Givet

2) La rémunération est exprimée en salaire brut. Le salaire net sera compris entre 1.205 euros et 1.377 euros selon le diplôme possédé, voire un peu plus en cas d'expérience supérieur à 3 ans.

3) Ce recrutement fait suite au départ en retraite de l'enseignante actuelle dont le Rectorat est informé de longue date...

lundi 5 novembre 2018

Le parcours mémoriel de Macron ne passera pas par Vrigne-Meuse


Pour mémoire : C'est dans la commune ardennaise de Vrigne-Meuse, située entre Charleville-Mézières et Sedan, qu'est mort à 40 ans le 1ère classe Augustin Trébuchon en portant un message à son capitaine. C'était le 11 novembre 1918, à 10h55 ... soit 5 minutes avant le début de l'armistice ! A ce titre, il est considéré comme le dernier soldat français tombé pendant la Grande Guerre. Beaucoup espéraient que le Président Macron viendrait symboliquement se recueillir sur sa tombe. Ce ne sera hélas pas le cas...  

vendredi 2 novembre 2018