facebook

.

.

"Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel" (Jean Jaures/discours à la jeunesse)

"Le courage, c'est d'aller à l'idéal et de comprendre le réel" (Jean Jaures/discours à la jeunesse)

dimanche 24 juin 2018

Givet : l'assemblée générale du Manège résumée en 3 temps !

L'assemblée générale du Manège, voilà un événement qui était attendu avec impatience par tous ceux qui aiment la culture dans la Pointe et qui veulent la défendre ! Un événement qui a eu lieu hier matin devant environ 150 personnes réunies pour l'occasion dans la grande salle de l'espace de spectacles de Givet. Avec, à l'arrivée, beaucoup d'échanges - parfois un peu vifs - et surtout de nombreuses informations que l'on peut regrouper en 3 grandes catégories correspondant chacune à un moment différent de la vie de l'association : 

Le temps du passé, c'est-à-dire le bilan de l'année 2017 :
 - les recettes ont été de 789.672 euros (360.762 de chiffre d'affaires et 428.0845 de subventions)
 - le cinéma a fait 42.454 entrées (3ème meilleure année) et a rapporté 233.726 euros
 - le spectacle vivant a fait 3.728 entrées (2.181 pour le jeune public) et a rapporté 17.426 euros
 - les dépenses ont été de 804.462 euros (+ 13%, du fait essentiellement de l'année Méhul)
 - le résultat net a été une perte de 14.826 euros contre un bénéfice de 15.123 euros en 2016
 - les fonds propres s'élèvent à 16.254 euros pour un total bilan de 113.628 euros
 - une convention a été signée avec la mairie, valable jusqu'au 30 juin 2018
 - le comité mis en place par la mairie et le Manège ne s'est réuni qu'une fois, en février

Le temps du présent, c'est-dire ce qui va se passer avant le 30 juin 2018 :
 - la Présidente dit ouvrir l'assemblée "l'angoisse au ventre" pour l'avenir de l'association
 - la Présidente se demande "pourquoi la mairie n'est-elle pas fière de notre travail ?"
 - Claude Wallendorff fait savoir que "le conseil municipal de Givet n'a aucune envie que le personnel de l'association connaisse des difficultés".
 - une rencontre entre la mairie et le Manège aura lieu lundi 25 juin à 19h00
 - un acompte de 60.000 euros a été versé par la mairie
 - Mesdames Goffette et Bernier démissionnent de leurs fonctions au sein de l'association
 - 2 nouveaux membres entrent au conseil d'administration : Florence Coulon et Catherine Hutereau 

Le temps du futur, c'est-à-dire ce qui est envisagé après le 30 juin 2018 :
 - la mairie envisage de baisser sa subvention de 200.294 euros à 120.000 (prise en charge directe des frais de logistique [25.000] + reprise du poste de coordinateur culturel de la ville [25.000 euros] + prise en charge de la saison culturelle [30.000])
 - l'association continuera l'activité cinéma et le travail en direction du jeune public
 - l'association ne maintiendra qu'une activité tout public : Rock en Pointe (602 entrées en 2017)
 - la saison culturelle sera établie par la mairie et pris en charge financièrement par elle
 - le conseil municipal se réunira au début juillet pour décider de la subvention versée et de la nouvelle convention avec le Manège
 - l'association envisage, en l'état actuel des choses, un déficit 2018 d'environ 40.000 euros
 - l'association fait savoir qu'elle s'oriente vers "des décisions drastiques, voire un licenciement".   


samedi 23 juin 2018

Education : belle performance des 2 collèges du canton de Givet !

Pour mesurer les performances d’un lycée, on sait comment procéder ! Non pas en regardant  les résultats bruts obtenus au bac, qui dépendent fortement du profil des élèves (origine sociale des parents, part de redoublants, proportion d’enfants issus de l’immigration, etc…), mais en se référant aux fameux IVAL (indicateurs de la valeur ajoutée des lycées) publiés depuis plus d’un quart de siècle par le Ministère de l’Education nationale. Des données incontestables qui montrent la capacité des établissements à conserver dans leurs murs le plus grand nombre d’élèves, à les faire progresser et à obtenir le diplôme mettant fin aux études secondaires.

Par contre, mesurer les performances d’un collège est plus difficile. Pourquoi ? Tout simplement parce que l'Éducation nationale ne calcule pas la valeur ajoutée des collèges. Une situation gênante qui oblige à se référer, faute de mieux, aux taux de réussite au DNB (diplôme national de brevet). C’est ce qu’a fait récemment le magazine L’Etudiant, qui a ainsi classé plus de 7.800 établissements dans un palmarès établi à partir, d’une part des résultats obtenus ces 3 dernières années (2015, 2016 et 2017) afin de dégager une tendance solide, et d’autre part du taux de mentions.   

Il a ensuite élaboré pour chaque établissement une note sur 20, qui prend en compte à parts égales le taux de réussite et le taux de mention, puis constitué des groupes de niveau allant de A à D. De quoi avoir une base intéressante, à défaut d’être parfaite, pour comparer les collèges entre eux. Sachant qu’en 2017, 87,3 % des 816.000 collégiens qui se sont présentés au brevet l’ont obtenu, avec un taux de mention de 71 % dont 27 % de mention très bien, les établissements du canton n’ont pas à rougir des résultats obtenus. Notamment le collège de Givet qui fait partie des meilleurs établissements ardennais...


mercredi 20 juin 2018

Voilà comment la baisse du nombre de députés devrait s'effectuer...


5 remarques :

1) le nombre global de députés passera de 577 à 404, soit une baisse de 30%

2) les députés élus "classiquement" passeront de 577 à 343, soit une baisse de 40 %

3) les départements les plus affectés par la baisse seront le Nord (-8), Paris (-7), les Bouches-du-Rhône (-7) et les 3 départements de la petite couronne parisienne (-16) ... qui votent tous majoritairement à gauche

4) 2 départements n'étaient représentés que par un député, ils seront désormais 20 !

5) Les Ardennes passeront de 3 députés à 2 et la Champagne-Ardenne de 13 à 8